#Posts             

 J'ai eu la chance d'apprendre le kintsugi urushi au Japon .

A travers mes posts , laissez moi vous faire  découvrir, aimer cet art ancestral japonais comme un art à part entière.

Suivez moi bol à thé Raku Partie n°02

L'étape de la reconstruction était cool avec une dose de patience et de nombreuses tasses de thé.


Une fois que notre pièce est bien sèche et manipulable, on sort le raku du muro, le tenir en main et observer les jointures pour le nettoyage, "souvent les débutants appliquent plus de mugi urushi sur la céramique et sur leurs mains que sur les jointures ."


Raku

Nettoyage.


Commence maintenant un nettoyage fin en délicatesse, pour cela on utilise un morceau de charbon de bois de magnolia Joko trempé dans l'eau qui par frottement délicat enlèvera l’excédent de mugi urushi, pour les parties plus difficilement accessibles on utilise du charcoal qui est de la poudre de charbon de bois de chêne, on frotte délicatement avec du charcoal et un morceau de chiffon trempé dans l'eau.

Une fois cette étape accomplie après vérification que notre pièce est bien propre.




Vous allez me dire ... et après !


Comblez les pièces manquantes et les fissures.


L'art subtil du kintsugi sera de combler les manques tout en respectant l'harmonie de la pièce.

J'utilise pour cela un mélange appelé Sabi, c'est un mélange de Jinoko /eau / laque urushi, l'étape de cette première application est toujours un peu grossière ce n'est pas une raison pour en étaler partout.

Une fois notre liant sabi prêt, à l'aide de votre spatule, remplir les manques et les brisures en débordant un peu pour le remettre dans le muro en vérifiant que le degrés et le taux d’humidité soit constant.

L'art du kintsugi, c'est l'école de la patience, la lenteur, l'humilité .... allez, ça mérite encore une tasse de thé vert.


Polissage et façonnage fin du raku.


Cette étape est très importante, là commence l'aspect esthétique et visuel du raku, les jointures, les brisures sont poncées et façonnées pour avoir une belle ligne lisse. Elles doivent être indiscernables, en glissant sont doigt sur les jointures et brisures, les yeux fermés, sans ressentir la moindre aspérité faite par le ponçage et le façonnage.

On commence à poncer les jointures avec au papier de verre avec de l'eau tout en délicatesse pour éviter les rayures sur la céramique jusqu’à que le sabi soit lisse.


Cette  étape définira la qualité de la pièce et c'est seulement à la fin de ce processus que l'application de la première laque colorée sera faite.




Raku & Sabi




Vous allez me dire ... et après !


Harmonie du raku.


Pose de laque noir roiro urushi, pourquoi laque noir, pour deux raisons, en premier cette couche de laque noire déposée en couche fine prépare le substrat, jointures et brisures seront parfaitement lisses, il faut plusieurs couches de laque noire ponçage, laque noire, séchage, ponçage, laque noire, séchage.

La deuxième, concerne l'étape suivante lorsque l'on appliquera la laque rouge en tant que support pour le métal, il est plus facile de voir quelle zone à été recouverte et celle oubliée.






Vous allez encore me dire ... et après !

Prochaine étape ... Concentration, méditation Zen, Tai Chï, prendre une grande respiration et retenir son souffle.

Aller ça mérite plusieurs tasses de thé vert.


Vous aimez ? Partagez ? N'hésitez pas à me contacter ou laissez un commentaire.


13kintsukuroi - Mars 2019

0 vue